Les pièces locales

Les pages numismatiques :

 

Les premières monnaies strictement calédoniennes datent de 1881 et sont, en réalité, des jetons de société Anonyme  Le Nickel. Frappées en maillechort, elles avaient les valeurs de 5 centimes / 10 centimes / 25 centimes

(je ne dispose malheureusement d’aucun exemplaire à vous montrer)

 Millésimée 1882, une pièce de 5F dite de GOMEN a été frappée en cupronickel par la Société Franco-Australienne

Une curiosité considérée par Albert Pick comme un billet et par le GADOURY comme une pièce :

Les Monnaies de Nécessité de la Banque de l’Indo-Chine

Des timbres de 5Cts /10 Cts /25 Cts/1F /2F en capsulée dans de L’aluminium et selon certains dires un feuillet de plastique selon d’autres, un feuillet de Micas

Puis en 1948 les premiers essais de 50Cts / 1 F / 2F par Rivaud

Soit en Bronze-Nickel, soit en Aluminium

avec  listel

sans listel

A l’avers :  une statue de la république rameau à la main avec les menTions Union Française – République Française

Au revers : Un cagou aux ailes déployées Avec la date et la mention Nouvelle Calédonie

Les pièces en ALUMINIUM

Les pièces actuelles utilisées datent pour les 1F /2 F de 1949, une pièce de 50 Cts existait aussi mais ne circule plus depuis bien longtemps. Les « VIEUX » les ont même oubliés ! Oubli sûrement résultant du changement de monnaie (passage de la monnaie métropolitaine alors utilisée à la monnaie territoriale) et de la trop courte durée de circulation.

La pièce de 5F apparaît pour la première fois en 1952

Les pièces en NICKEL

de 10F / 20F et 50F ont été frappées en 1967 . Des essais et piéfort datent de la même année

En 1972 les 4 lettres I.E.O.M. apparaissent au-dessus de la date

La pièce de 100 F

Frappée en Cupro-nickel-alu en 1976, elle n’a été mise en circulation qu’en début 77 et a fait râler bien des ménagères calédoniennes parce que le porte-monnaie allait peser plus lourd que si l’on avait gardé le billet de la même valeur !